Bienvenue sur le site de
la ville de Rouvroy

Une ville à vivre
ville et campagne

Le complexe Thorez
une rénovation menée à bien

École Triolet
les abords sécurisés

PLUSIEURS MILLÉNAIRES D'HISTOIRE

Des vestiges de l'époque néolithique ainsi que de l'époque gallo-romaine ont été trouvés. On peut voir des exemplaires dans les musées d'archéologie de la région comme à Arras ou à Lille.

Le nom de Rouvroy aurait une origine latine « Robur Roburem », chêne rouvre, endroit planté de chênes rouvres.

En 1070, Rouvroy s’appelait Roveroit. Pour en arriver à Rouvroy, la ville a connu au cours des siècles plusieurs dénominations : Rovroi, Roveroith, Roveroium, Roveroi, Rovroy, Rouvroi, Rouveroi, Ruvroy.

Nos "arrières" grands-pères, les Atrébates, élevaient des moutons. L'économie de Rouvroy restera jusqu'au XVIe siècle d'ailleurs essentiellement agricole.

Au XVIIIe siècle, Rouvroy possédait 82 maisons et une population d'environ 300 habitants, pour la majorité de condition modeste. Les familles portent les noms de Haisne, Gavrelle, Bossu, Meurdesoif, De Sailly, Thirtois, Thumerelle, Dubrulle, Renault, Levecq, Hallart, Hayart, Soille, Viseur....

Au début du XIXe siècle, le village comptait 171 maisons. La cité Nouméa, née en 1895 (ancien domaine de Bétricourt qui a pris le nom de Nouméa en raison du travail très pénible des mineurs semblable à celui des forçats de Calédonie), comptait 277 maisons.

A la fin du XIXe siècle, Rouvroy comptait 2717 habitants. Avant l'exploitation des mines, la population était essentiellement agricole.

Le monument aux morts au carrefour de la rue Foch et de la rue Romain Rolland est érigé après la guerre de 1870.

Durant la première guerre mondiale Rouvroy est sinistrée à 100%. La ville reçoit la Croix de guerre le 23 septembre 1920.

C'est en 1924 que l'on reconstruit la mairie. En hommage aux Rouvroysiens morts pour la France, un monument est construit place St Géry, il se situe aujourd'hui dans le petit jardin accolé à l'église.

Un autre monument aux morts de la guerre 1939-1945 se situe près de la piscine municipale. Des Rouvroysiens, par leur courage, leur héroïsme dans le combat contre le nazisme, se sont rendus célèbres. Des rues de Rouvroy portent leur nom.