Bienvenue sur le site de
la ville de Rouvroy

Une ville à vivre
ville et campagne

Le complexe Thorez
une rénovation menée à bien

École Triolet
les abords sécurisés

Les cités minières

La cité de la Fosse n°10

 

La cité de la Fosse n°10 a été construite par la Compagnie de Courrières en deux phases, vers 1900 puis vers 1920. Sa particularité est d’être composée de parties bien distinctes. La première partie est composée de longs barreaux de corons. Jouant avec la déclinaison du sol, chacun des blocs est en décalage par rapport au bloc voisin. Cette partie est complétée dans les années 1920 par des habitations pavillonnaires de volumétrie simple et présentant, en façade et sur les pignons, des motifs de briques de couleur blanche sous forme de bandeaux. Caractéristique du style Courrières, les toitures se soulèvent pour accueillir lucarnes ornées de jeux de briques rouges et blanches.

La cité résidence de la Motte (cité Nouméa)

 

Construite par la Compagnie de Vicoigne-Noeux-Drocourt entre 1921 et 1927, cette cité-jardin est la plus vaste cité du Bassin minier. Elle se développe de part et d’autre d’un grand boulevard et accueille des équipements collectifs de très grande qualité. La grande majorité des pavillons regroupe deux logements et dispose d’un jardin privé à l’arrière ceinturé par des haies végétales. Le style architectural de la cité repose sur une ornementation discrète en briques blanches. La volumétrie est quant à elle recherchée et variée avec des toitures classiques à deux pans, relevés par des soulèvements ou des débordes de toiture, des toitures à longs pans brisés ou encore des pignons-lucarnes.

Ces habitations sont inscrites au Patrimoine mondial de l'Unesco, comme "cité remarquable".