• Accueil
  • Contact
  • Plan du site
Septembre 2017
D L Ma Me J V S
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

No data available
Rouvroy
--- °C
[Détails]

 



La reconstruction de l'économie du territoire après la première guerre mondiale a nécessité plus de main d'oeuvre. Pour répondre à ces impératifs, la France a signé un accord de coopération avec la Pologne, mais a aussi accueilli les réfugiés italiens qui ont fui le fascisme. Ces immigrés ont alors occupé les emplois dans le bâtiment et les mines. Ces deux populations ont largement participé à l'explosion démographique de notre ville puisqu'en 1936 la commune recensait plus de 58,5% d'habitants d'origine polonaise et une représentation importante d'Italiens (plus de 10%).

Les municipalités successives ont privilégié les échanges avec lespays d'originedes ouvriers immigrés, ont favorisé l'émergence d'associations d'amitié, recherchant des coopérations avec une ville de Pologne.

 

Pologne: Ville de LIBIAZ

La ville se situe à 10 kilomètres de Oswiecim (Auschwitz), à 46 km de Cracovie et 30 de Katowice. Elle compte 23000 habitants. Son économie se base sur la mine Janina qui emploie actuellement 3000 mineurs. C'est le 21 juillet 1986 qu'Yves Coquelle signait le premier accord de coopération avec son homologue Ryszard Kosowski. Après une interruption de 8 années (90-98) dans le cadre des échanges officiels (situation qui a permis aux associations de poursuivre les manifestations, les échanges), les municipalités ont réactualisé leur coopération. Celle-ci se centre sur des échanges de jeunes, des transferts de savoir et savoir-faire (boulangerie, pâtisserie, compositions florales, art culinaire, arts plastiques). Depuis 2003, une nouvelle dynamique s'engage et vise à favoriser les connaissances des administrations des deux pays, de la vie quotidienne des écoles et de la vie associative.